En 1768, l’écuyer anglais Philip Astley ouvrait dans la banlieue londonienne un théâtre circulaire dédié aux jeux équestres, mêlant acrobates et saltimbanques. Il inventait le « cirque moderne » ! Sous le signe d’une célébration historique « So British » de son héritage circassien, NoFit State Circus installe une piste et un gradin au cœur de son big top pour proposer Lexicon, The art of misbehaving.

À mi-chemin entre performance innovante et célébration du passé, du présent et du futur ; entre nouveaux langages du genre et codes historiques du cirque. Structures suspendues, mobiles et objets, jeux sur les ombres et les lumières : le nouveau dispositif scénique les autorise à toujours plus d’inventions et d’imagination orchestrées par un groupe de musique qui ne cesse de changer de visage. Le tout sans temps mort ! La compagnie, habitée par une énergie folle et un humour dévastateur, parvient une fois de plus à briser les codes de l’ordre établi pour provoquer un magnifique chaos (organisé) qui se joue des frontières entre cirque traditionnel et cirque contemporain.