Six acrobates tentent d’entretenir en permanence un juste déséquilibre. Dans un espace circulaire qui place le spectateur au plus proche, porteurs et voltigeurs agencent leurs corps, enchevêtrent leurs bras et leurs jambes. Ensemble, ils recherchent des formes curieuses, repoussent sans cesse le moment d’instabilité́, essaient, échouent, recommencent un peu plus loin, plus complexe, plus étrange aussi... Ils profitent des obstacles pour mieux les détourner, les absorber et développent ainsi des motifs qui se transforment sans cesse, où la virtuosité́ s’exprime ailleurs que dans le spectaculaire.

Après avoir exploré la lutte et la résistance avec Face Nord, la compagnie Un loup pour l’homme questionne les ressorts de notre humanité en se penchant cette fois-ci sur la nécessité de l’échange pour que le collectif existe. Ce qui importe n’est plus de gagner ou de perdre, mais de perdurer. En un sens, de continuer à jouer...