Un homme peut-il échapper à son destin, un corps à la loi de la pesanteur ? La compagnie 14:20, pionnière de la magie nouvelle, lie son art à la danse et au théâtre, dans un voyage tout à fait étonnant.

Faut-il lutter, se rebeller contre l’inéluctable ? Le héros de Wade in the Water affronte sous nos yeux, la séparation et le grand passage. Faut-il accepter son sort ou tenter de le surpasser ? Le cheminement intérieur de cet homme, au travers de ses états, ses vertiges, cette mise à l’épreuve face à sa propre perte nous interroge. Ce voyage allégorique - inspiré des cinq étapes du deuil de la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross - est l’histoire d’un envol spirituel où les sons subliminaux d’Ibrahim Maalouf tissent le lien avec le Negro Spiritual. Car Wade in the Water était aussi un chant emblématique des esclaves d’Amérique du Nord, dans leur lutte pour la libération.