Emilie se promène dans son quartier avec son petit chien Fifou.

Leur quartier est triste, sans couleurs et Emilie est déprimée. Au détour d’un mur, elle se retrouve devant la porte du pays des couleurs. Celle-ci est couverte de volets avec des numéros. En ouvrant chaque volet l’un après l’autre, Emilie et Fifou vont découvrir les couleurs et des animaux qui s’y rapportent.

Au fur et à mesure qu’elle découvre les couleurs, Emilie les retrouve dans les vêtements des spectateurs et dans ses propres habits.