La chorégraphe et danseuse Balkis Moutashar entraîne, avec De tête en cape, le jeune public dans le monde fantasmagorique de l'enfance, où le travestissement est roi. Les frontières de l'imaginaire s'effacent, et tout devient permis...
Duo & métamorphose.

Au royaume du rêve, le costume est roi... Dans un duo éblouissant, mouvant, deux danseurs, un homme et une femme, se prêtent au jeu de la métamorphose, se parant des atours de personnages mythiques tout droit sortis des contes et des songes d'enfant. Sur la scène, surgissent chevaliers, drôles d'oiseaux, poissons-chats, princesses ou même... superman, personnages archétypaux d'un monde foisonnant, merveilleux, parfois inquiétant, qui peuple l'imaginaire à travers les siècles.

Mais la chorégraphe, loin de proposer un défilé mouvant de personnages et animaux reconnaissables, utilise le costume pour brouiller les pistes. Apparaissent alors des êtres hybrides, qui s'émancipent de leur condition première, féline, humaine ou héroïque, pour proposer des tableaux vivants, troublants et souvent joyeux... Le super-héros est soudain affublé de pattes de grenouille, une immense princesse exhibe une tête de lion... Dans ce foisonnant et troublant bestiaire, les danseurs se libèrent des codes pour devenir des êtres hybrides, aux mouvements singuliers, transgressant les conventions... Masculin ou féminin ? Ressemblant ou différent ? Rassurant ou inquiétant ? Faible ou puissant ? Les identités se confondent et se transforment, pour le plus grand bonheur d'un jeune public conquis par ce merveilleux voyage...