Un magnifique spectacle entre un père et son enfant. Ou comment la danse rapproche les différences pour ne faire qu’un. Ou comment le poids de l’un supporte le poids de l’autre et inversement...

Sylvain Bouillet, accueilli l’an passé avec La Mécanique Des Ombres, interroge dans ce spectacle le lien paternel. Il explore grâce à la danse ce qui se joue entre un adulte et un enfant; une magnifique rencontre de deux corps au poids et taille très contrastés. Cette différence génère une gestuelle, des états et des émotions complexes. L’occasion pour Sylvain Bouillet de sortir de ses habitudes, de la coordination lentement acquise. Tenter de sentir certains gestes pour la première fois, de redécouvrir le potentiel de sa corporéité en sortant du mouvement «su», en cherchant à vivre ce qui n’a pas encore été vécu. Le geste se fraie un chemin dans la tentative, l’hésitation, le déséquilibre, la maladresse, la persévérance.

Pour l’accompagner, Sylvain Bouillet a choisi son propre fils. Un moment de pureté, de partage et de tendresse...