Dans la pénombre d‘une lumière rasante, un corps se meut, un mouvement se déploie, une lutte s’engage. La danse de Thomas Barbarisi est taillée au couteau et évoque un cri de désespoir : le cri de l’Homme dans une société contemporaine empreinte d’un héritage qu’il est difficile de faire sien. Accompagné par la musique de Frank2Louise, Slave explore les rapports complexes qu’entretient l’Homme à la machine : l’esclavagisme moderne.