Cette performance est née d’une commande du Muséum d’Histoire Naturelle de Nantes, dans le cadre de la Fête des Sciences. Le thème en 2008 était « le mouvement ».

Dans le cadre de son projet artistique « Injonglabilité Complémentaire des Eléments (I.C.E.) », un processus de recherche qui consiste en une approche créative, intellectuelle et imaginative autour de la notion de transformations, d’érosions ou de sublimations de matières et de leurs implications sur les comportements humains, Phia Ménard a entamé une recherche sur l’air et le vent.

Les marionnettes sont créées à partir de sacs plastiques qui entraînent le spectateur dans un voyage d’une poésie rare… Et si nous humains, accrochés au sol, nous pouvions nous échapper de la gravitation pour enfin flirter avec le libre arbitre des vents, et nous laisser transporter dans les valses de l’air ?