Nous avions accueilli les Malfoutus dans le cadre du festival En Ribambelle 2017 alors que le spectacle venait d’être créé. Nous retrouvons avec plaisir ces cinq personnages, moches, pliés, ratés, cabossés, faits de bric et de broc. Ensemble, ils vivent en harmonie dans un univers heureux. Quand brutalement un « parfait » s’introduit, le bel ordre semble vaciller... Dans un décor de bord de plage, Maréva Carassou s’inspire de manière libre et décalée de l’album de Béatrice Alemagna. Elle donne joliment vie à ses marionnettes, porte un regard bienveillant sur la différence et nous offre une jolie leçon de philosophie.