Ce qui berce ne nuit pas

Et si, lorsque la nuit se fait, l’on apprivoisait les ombres, l’on se ravissait des sons, l’on se rassurait des voix ?

Un spectacle au bord de la nuit, qui vient coudoyer le sommeil, frôler le noir, effleurer les rêves, avec des musiques et des sons et des chants pour s’affranchir des peurs et du temps qui passe. Un spectacle à deux, trois ou quatre musiciens, avec des instruments variés qui viennent apporter leur couleur propre, sur un chemin parsemé d’improvisations vocales et instrumentales.

Quel rapport avec le dodo ? Aucun… mais c'est tellement beau un dodo, que nous n'avons pas pu résister.