Si on dresse le portrait de Cyrano, on peut dire beaucoup de belles choses. Agile et élégant, il manie l’épée comme personne. Poète, il n’a pas son égal pour faire jouer les mots ; on peut dire encore qu’il est honnête, courageux, généreux, sensible, malin, drôle, pudique aussi, tellement pudique… Mais en vérité, si on dresse le portrait de Cyrano, c’est de son pif que l’on parlera en premier. Personne n’oubliera de citer le célèbre cap, le fameux pic !

“Un nez ! … Ah ! Messeigneurs, quel nez que ce nez-là ! …
On ne peut voir passer un tel nasigère
Sans s’écrier : « Oh ! Non, vraiment, il exagère ! »
Puis on sourit, on dit : « Il va l’enlever… ».
Mais Monsieur de Bergerac ne l’enlève jamais.”