Élikia et Joseph, deux enfants-soldats, fuient un camp de rebelles. Après plusieurs mois dans la forêt, ils trouvent refuge dans un hôpital où Angelina, infirmière, les prend en charge.

Dans ce monologue inédit écrit à partir du Bruit des os qui craquent par Suzanne Lebeau, Angélina nous raconte l’histoire de ces deux enfants avec qui elle a noué un lien intime. Elle dit son refus de céder à la folie des adultes qui entraînent des enfants dans la guerre. Elle ouvre notre regard, éveille notre indignation dans un bouleversant récit. Sur scène, le plasticien Stéphane Delaunay utilise magnéto et Super 8 comme un cahier où s’écrirait l’Histoire. Celle de ces enfants privés de leur jeunesse qui se raccrochent à une étoile et dont le témoignage laisse une trace indélébile. Un hommage aux centaines de milliers de jeunes qui se battent aujourd’hui dans le monde.