Lors d’une tempête, la petite Sirène sauve le prince de la noyade et en tombe amoureuse.

La sorcière du fond des mers lui propose deux jambes pour pouvoir le rejoindre, en échange de quoi elle doit sacrifier sa voix, devenir la femme du prince ou mourir… Le conte d’Andersen, au-delà de la triste destinée de son héroïne, est merveilleusement lumineux. Entre humour tendre et délicate mélancolie, féerie et poésie se déploient avec délice.