20 images projetées chacune pendant 20 secondes en fond de scène, racontées par 20 actions théâtrales et performatives effectuées dans un ordre aléatoire par deux actrices.

Soit 24 000 performances possibles.

Le 6,40 est le format très court du Projet ASPARTAME. Ici, s’associent :

- Des milliers de planchettes de bois de type « Kapla » figurant tour à tour une skyline, ses ruines, les limbes, les décombres, les charniers, les roses posées.

- Du mouvement, des chutes, des confrontations et des effondrements tels les batailles que l’on mène ou les ensembles que l’on créé.

- De nombreux changements de costumes, comme on passe d’une vie à une autre, d’un avis à un autre.

- Une construction en série : d’actions, d’histoires, de tubes musicaux.

- Une dramaturgie en tartare, une ambiance sur le fil.

Ce que vous allez voir n’aura plus jamais lieu.