Noël fait appel, dans l’imaginaire collectif, à une multitude d’histoires et de légendes, entre ciels étoilés et forêts enneigées, lumières scintillantes et froides nuits sans lune. Charrié depuis des siècles par la tradition orale, puis abondamment repris par la littérature, ce conte s’adresse à cette part d’enfance qui demeure en chacun et se réveille à l’approche de l’hiver…

“Et si, moi aussi, on me faisait prendre cette voie radieuse ? Exultait l’arbre. C’est encore mieux que de traverser la mer ! Comme le désir me fait souffrir ! Si encore c’était Noël ! Me voici aussi haut et large que les autres qui ont été emportés l’an dernier !… Oh ! Si j’étais déjà sur le chariot ! Si seulement j’étais dans le salon bien chaud dans tout cet éclat et cette splendeur ! et alors… ? Eh bien, il arriverait quelque chose d’encore meilleur, d’encore plus beau, sinon, pourquoi me décorerait-on ainsi !”