Et si La Divine comédie de Dante exprimait aussi les peurs profondes de l’enfant qui est en chacun de nous ? Avec humour et tendresse, Ombre s’inspire librement de l’un des mythes de la tradition littéraire occidentale pour le plus grand bonheur de tous.

Les plus grands voyages commencent au plus près de nous. Pour nous en convaincre, Lamine Diagne et Rémi Lambert font vivre et vibrer une chambre d’enfant, avec ses symboles réconfortants et ses zones obscures. Durant trois nuits, le petit Dante explorera les recoins mystérieux de sa chambre : un voyage initiatique, guidé par une ombre rassurante et en compagnie d’une couette qui s’anime, se métamorphose et se fait écran de projection.

Au cours de cette traversée des ombres, le familier deviendra étrange, et l’étrange, un peu plus familier. Avec au bout l’espoir d’apprivoiser ses peurs en accédant à la lumière, mais aussi de rendre mieux hommage à la part d’ombre du monde et à la part d’enfant de chacun.