Ovni(s) est un film sans images. Un pari sur la puissance mentale du récit, de la création sonore et des corps au plateau, autour d’un fil rouge : la vie extraterrestre. Sophie Cattani et Antoine Oppenheim s’attellent depuis plusieurs années à imaginer de nouvelles cohabitations entre cinéma et théâtre, notamment dans la série Antoine et Sophie font leur cinéma.

Aujourd’hui, ils plongent dans l’œuvre d’Ivan Viripaev. Le dramaturge russe part d’une intention loufoque : faire le tour du monde de témoins entrés en contact avec l’extraterrestre. Des habitants - chefs d’entreprise, livreurs, vendeuse, étudiante – dont l’expérience d’une présence autre a fait basculer les vies. Viripaev a voulu en faire un film qui n’a jamais vu le jour. Le duo d’ildi ! eldi, épaulé par le "chef opérateur poétique" Jérôme Game, fait le pari de proposer un cinéma purement théâtral construit à partir de récits-témoignages et d’une mise en espace cinématographique.

De ces monologues intimes, ils font surgir un récit du monde peuplé de failles personnelles, béances ouvertes aux interrogations profondes, irrationnelles, cosmiques. De celles qui pourraient éveiller chez "l’homme civilisé" cette part enfouie du mystère et de l’obscur.