Maïa et sa grand-mère vivent dans un village désert où l’on distingue au loin un mur gigantesque. Quand Maïa s’ennuie, elle regarde en direction du mur et rêve l’autre côté. N’y tenant plus, elle part découvrir cette autre contrée, le pays parfait. Son voyage est semé d’embûches. Anouck Couvrat est à l’origine de ce spectacle, pour enfant mais pas uniquement, dont elle a confié l’écriture à Claire Lestien une auteure émergente du théâtre contemporain. A partir de l’idée essentielle que l’avenir est un sourire et qu’il nous appartient, elles ont travaillé sur le mot-récipient « utopie ».

Avec ce texte, Claire Lestien fissure les murs qui se dressent parfois dans nos esprits et nous invite à faire naître nos pays imaginaires, rêvés car il semblerait qu’au pied du mur fleurissent les utopies.