Brillante adaptation du roman autobiographique de Romain Gary, White dog nous plonge dans l’Amérique des années 60.

Martin Luther King vient d’être assassiné et la communauté noire lutte sans relâche pour la défense de ses droits civiques. C’est dans ce contexte que Romain Gary et sa femme Jean Seberg recueillent un chien abandonné. D’apparence placide et a«ectueuse, la bête révèle cependant des comportements d'une étonnante agressivité. Commence alors une recherche pour comprendre et tenter de rééduquer l’animal. Jeux de lumière, projections d'images d'archives, batterie jazz aux sonorités afro-américaines, marionnettes et acteurs sont les ingrédients de ce récit poignant qui nous tient en haleine comme dans un film à suspense.