Nous sommes dans une minutieuse forêt de papier, plongés dans un univers en noir et blanc entre l’infime et l’infini.

Muni d’une lampe de poche, chacun peut s’aventurer dans une promenade feutrée parmi des installations en papier réalisées grâce à diverses techniques (pop-up, kirigami, ombres). Ces installations représentent des saynètes dont certaines images vont se métamorphoser durant la visite, telles les illustrations de livres pop-up, modifiant ou complétant leur sens.
Millefeuilles nous invite à un parcours ponctué de cinq petites formes animées qui émergent du décor : des histoires décalées et tragi-comiques évoquant avec tendresse et légèreté la solitude, et les moyens imaginaires pour s’en échapper…