Il y a quelque chose de doux dingue au pays du Cirque Le Roux qui fusionne à merveille comédie théâtrale, prouesses circassiennes et film noir hollywoodien.

La chute est parfaite, l’acrobatie inconsidérée, l’équilibre suspendu, la glissade irrésistible, les rires déployés, les bagarres haletantes, les danses dignes du music-hall américain des années 30. Même le champagne pétille ! On se croirait propulsé dans l’univers feutré et raffiné d’Agatha Christie ou d’Hercule Poirot en compagnie de Miss Betty et de trois jeunes et beaux courtisans. Mais la high society est secouée de mille intrigues et se prend parfois les pieds dans le tapis quand il faut protéger un coupable secret…

On referme les pages de la première création du Cirque Le Roux le cœur serré, admiratif et ému, dans l’attente du deuxième tome.