En plus d’être la maman de deux charmants enfants, Kim 12 ans et Diego 9 ans, Nanou est une créatrice de vêtements pour femme de grand talent et une cuisinière-traiteur de cuisine malgache hors pair ! Elle répond aujourd’hui à nos questions sur sa vie de maman à Marseille

 

Peux-tu nous présenter tes enfants, leur(s) âge(s) et le quartier où vous vivez ?

J’habite depuis 1 an et demi, avec mes 2 enfants sur le cours Julien. Diégo a 9 ans et Kim 12 ans. Nous habitions auparavant le quartier du Panier, donc nous sommes encore dans la phase de découverte. C’est en tout cas un quartier bien différent voir à l’opposé du précédent. Mais nous commençons à faire nos marques, dans ces ruelles animées et éclectiques.

Ma super organisation 

Quelle est votre école ?

Mes enfants ont préféré rester encore dans leur ancienne école, pour ne pas quitter leurs amis. Diégo est à l’école primaire des Accoules du Panier et Kim au Collège Vieux Port. Ils s’y sentent bien.

Le mercredi, ça se passe comment ?

Le mercredi c’est direction Gémenos, pour la journée avec leur papa : musique, sport, médiathèque, skate park à l’Espace Giraldi Sport et culture. Mais ce sera la dernière année pour Kim qui n’a plus le cœur à souffler dans sa flûte traversière, après 5 ans de pratique. Avec le collège le rythme est plus rude, elle aimerait avoir du temps pour se consacrer à l’écriture de ses fictions. Quand à Diégo, il ne se lasse pas d’aller au foot et à son cours de batterie.

Vos stages vacances préférés

Pas de stages pour eux pendant les vacances cette année. Mais l’an prochain, j’aimerais bien trouver un atelier d’écriture pour ma fille et un atelier jeux de société et de plateau pour mon fils. En ce moment avec ses amis il est à fond sur « Star Realms », « Colt Express », ou « Les aventuriers du rail ». Il faut absolument qu’un de ses jours je m’arrête au café culturel «l’Equitable Café » en bas de chez nous. Je vois souvent en passant, inscrit sur leur pancarte « soirées jeux ». Je ne sais pas si c’est ouvert aux enfants de 9 ans.

Mes petits plaisirs en famille

 Vos rituels du week end ?

On adore improviser, on prévoit rarement un programme à l’avance mais on aime bien le rituel du petit tour à l’Alcazar pour rendre nos livres et faire le plein. Nous poursuivons notre route jusqu’au Panier pour aller chiner à la boutique Makadam Vintage ; Puis nous allons voir la mer au Mucem, nous nous arrêtons à sa librairie. On finit par rentrer en longeant le Vieux Port.

Votre plan pour les week ends pluvieux

A l’heure où je vous écris, il pleut sans interruption ! Pas facile de les motiver pour sortir.

Généralement, ils prennent leur temps pour tout, se reposent, cuisinent, jouent, bricolent, lisent. Je suis travailleuse indépendante, mon bureau et mon atelier couture sont à la maison. Les activités manuelles ne manquent pas ici. Bon évidemment, j’ai bien le droit par moment au « chai pas quoi faire », ça finit généralement par une crêpe party ou une toile au cinéma des Variétés.

Une sortie hors de Marseille à recommander ?

Le week-end dernier nous sommes allés marcher 2h au Col de la Gineste, le vent nous a glacé mais la vue sur la mer était splendide. Le panorama sur la ville de Marseille est à couper le souffle. C’est une rando facile, sans danger avec les enfants.

Ton plan apéro ou resto compatible enfants ?

Nous sommes fans de cuisine japonaise, sans hésiter « Tako SaN » rue du Petit Puits au Panier et «Arigato Sushi » boulevard Garibaldi.

 Un goûter gourmand à Marseille ?

Oui on est gourmand dans la famille !

« Mademoiselle Cupcake », rue des Bergers, c’est tout nouveau tout appétissant, dans notre quartier.

A « Si par Azar » rue Pastoret, on se déchausse, on s’installe sur les tapis, on déguste des gourmandises et on fait une partie de Mikado.

J’ai découvert récemment « Nour d’Egypte », rue Bernex, j’ai bien l’intention de les y emmener bientôt déguster la citronnade maison au citron vert.

Un livre, une expo, un DVD à nous recommander ?

Dernièrement, les enfants ont adoré le film d’animation japonais « Mary et la fleur de la sorcière ». Kim dévore en ce moment les romans des « Royaumes de feu » et Diégo le roman «Goal » d’Antoine Griezmann (star du football tricolore).

Ce dimanche à l’occasion de la journée festive des « Dimanches de la Canebière », nous allons visiter différents lieux comme le Théâtre du Gymnase ou Le studio Fotokino.

Vivre ma ville

Comment décrirais-tu l’ambiance de ton quartier ?

On adore chiner, et le cours Julien est LE quartier pour dénicher des BD, vinyles, curiosités de brocante. Nous avons une Ressourcerie sur le cours Julien, un Recyclodrome rue d’Aubagne, et des brocanteurs à tous les coins de rue.

C’est le quartier des créateurs, mais aussi des boutiques rétro vintage. C’est vraiment original comme quartier, je ne m’en lasse pas. On passe du café-disquaire « Lollipop », au café-cinéma « Vidéodrome 2 », ou au café-alternatif de « l’Equitable café ». Ca grouille nuit et jour, le Street art s’exprime sur tous les murs, la rue est à tous.

Ce que tu adores à Marseille ?

Inconditionnellement, invariablement la mer !!! Du bout du monde à la côte bleue. A vélo, à pied, en bus, en train, en voiture, rien n’est plus réconfortant et ressourçant pour la famille que de s’abandonner à notre méditerranée !

Ce qui t’exaspère ?

Mais tout m’exaspère ! et tout m’enchante ! C’est une ville de contraste, excessive, séduisante, changeante, caractérielle, lumineuse, révoltante, attachante. Elle s’apprivoise doucement je crois.

Si tu avais une baguette magique, tu changerais quoi ?

Ohlala…on fait souvent ce jeu avec les enfants, ça nous fait rêver. Les idées ne manquent pas mais sont souvent utopiques. Ca donne un téléphérique qui irait du nord au sud avec vue sur mer…ou encore pleins de bateaux-bus amarrés au vieux port (type barque) qui proposerait des petits circuits, des déplacements par la mer du nord au sud. Un tramway qui longerait tout Marseille par la côte. Ou encore des cafés-concert avec dôme en verre en plein après-midi, par jour de grand mistral et de grand soleil, aménagés de hamac, de chaise longue. On écouterait du jazz, de la folk, du classique. Et bien sûr, nous qui aimons le vélo, on dessinerait des voies en pagaille et aussi une sorte de rail qui permettrait de soulager l’effort dans l’ascension de nos collines en ville. Vous voyez, une sorte de remonte-vélo ?! ça existe ça ?

 

TRAITEUR
« La Barquette malgache » de Nanou
Cuisine métissée façon maison 
60 Cours Julien – 13006 Marseille
CONTACT 06.74.35.78.06
COUTURE
Atelier & Showroom NANOU PAYET
Création artisanale de vêtements femme
Atelier & Showroom
60 Cours Julien – 13006 Marseille
E-SHOP : TICTAIL