Partir en mer, prendre un bateau sur le vieux port pour aller découvrir un monument et son histoire, c’est déjà une belle idée de sortie, mais le découvrir tout en profitant d’une exposition intéressante et originale c’est encore mieux

Un peu d’histoire

Racontez à vos enfants un bout d’histoire sur ce château au milieu de l’eau.

Construit entre 1524 et 1531 sur ordre de François 1er pour protéger la ville de Marseille de potentielles invasions maritimes, le Château d’If n’a jamais été attaqué. En revanche, ce lieu insolite est rapidement devenu une prison idéale d’où il semblait impossible de s’échapper sauf si on se prénommait Edmond Dantès, héros principal dont est réalisé l’œuvre d’Alexandre Dumas, le Comte de Monte-Cristo.

Le Château d’If se verra également occupé par des soldats, religieux et politiques jusqu’à la Première Guerre Mondiale puis de nombreux visiteurs seront accueillis dès son ouverture à la visite en 1880.

Résultat de ces différentes activités, de nombreuses inscriptions ont été réalisées dans le monument : sur les murs, à des hauteurs vertigineuses, sur les plafonds et les sols.

L’exposition « un amour de graffiti « 

Cette exposition documentaire permet alors d’attirer votre attention sur ces surfaces où se sont exprimés durant cinq siècles des centaines de personnes aux statuts différents depuis la création du château à aujourd’hui. En plus de ce nouveau parcours vous pourrez découvrir le travail de plusieurs artistes qui ont pu s’exprimer librement au sein du château.

Les artistes investissent le lieu

L’artiste de street art Madame vous transportera dans son univers ou l’isolement et la solitude sera propice à l’évasion des sentiments et à leur proclamation à travers des collages de textes et d’images, agrémentés d’éléments sonores qui vous ferons vivre une expérience introspective unique.

Notre coup de coeur pour les « Mots d’angles ». Deux artistes se servent des angles des murs pour ouvrir les mots en deux et regarder dedans : « enfer mer ». Le langage écrit est donc leur matière première pour cette plasticienne et ce typographe hors-norme. by Marie Chéné et David Poullard

Enfin, Lionel Briot vient documenter des fragments de graffitis en mettant en avant certains détails comme les incisions, rayures, empreintes ou griffures à l’aide de la photographie. Il vient se positionner face au mur en attendant la lumière qui crée des ombres, entre passé et futur, avec l’éternité comme mesure.

Autant de propositions différentes à découvrir dans un cadre magnifique chargé d’histoire jusqu’au 4 novembre 2018.

Infos pratiques

Un amour de graffiti au Château d’If
Du 22 mai au 4 novembre 2018

Tarifs : plein 6€ | Réduit 5€

Horaires d’ouvertures :

  • Du 2 avril au 30 septembre : ouvert tous les jours de 10h à 18h